Les anticorps produits par l'alpaga pourraient nous donner un nouveau traitement contre le cancer

Il a été découvert que le système immunitaire de l'alpaga produit un type unique d'anticorps qui pourrait conduire les scientifiques vers un nouveau traitement du cancer.

Il facteur de croissance épidermique (EGF), lorsqu'il est exprimé en excès, est principalement associé à une série de cancers et les chercheurs travaillent depuis un certain temps pour tenter de trouver des moyens de bloquer leur expression. Plusieurs inhibiteurs ont été développés, mais leur efficacité n’est pas constante.

Nanobodies

Les alpagas sont l’un des rares animaux à pouvoir naturellement produire des anticorps à un seul domaine. Ceux-ci sont beaucoup plus petits que les anticorps courants et sont souvent appelés nanocorps. Comme il l'explique Ernest Giralt, leader dans cette nouvelle étude:

En injectant de l'EGF dans l'alpaga, nous avons mis au défi la nature de trouver une molécule capable de se lier étroitement et avec une grande sélectivité à l'EGF, et avons trouvé deux solutions très différentes mais tout aussi efficaces pour un antigène aussi petit et difficile que l'EGF.

La prochaine étape est une étude approfondie pour savoir si ces nanocorps ont réellement un effet pharmacologique sur des modèles animaux de cancer, mais la possibilité d’une nouvelle génération de traitements anticancéreux s’ouvre.
Image | ~ Roger ~